Séminaire de suivi de thèse

Séminaire de suivi de thèse organisé par Marie-Frédérique Bacqué et Anne Thevenot :

Les doctorants de SuLiSoM – EA 3071 sont invités à suivre le séminaire de suivi de thèse organisé par Anne Thevenot et Marie-Frédérique Bacqué les  jeudis de 16h à 18h en salle 313 aux dates suivantes :

  • 7 octobre 2021
  • 4 novembre 2021
  • 25 novembre 2021

Séminaire de suivi de thèse organisé par Laure Razon :

A l’appui des sujets de recherches propres à chaque doctorant nous axerons ce séminaire sur : comment s’approprie-t-on la théorie ? Nous mettrons ainsi au travail les points suivants :

  • Articulation entre textes fondamentaux et articles contemporains
  • Articulation entre la dimension théorique et son sujet de recherche
  • Articulation entre la dimension théorique et l’orientation méthodologique de la collecte des données.

Les doctorants de SuLiSoM – EA 3071 sont invités à suivre le séminaire de suivi de thèse organisé par Laure Razon les mardis de 16h à 18h en salle 313 aux dates suivantes :

  • Prochaines dates à venir

Séminaire de M2 ouvert aux doctorants intitulé « Éthique du soin » avec Olivier Putois

Ce séminaire de M2 intitulé « Éthique du soin » présente une double valence – à la fois clinique et recherche.

Il s’agira de travailler la manière dont un travail psychique d’orientation analytique peut avoir lieu dans toute une variété de contextes de soin, y compris en l’absence de demande apparente, voire de demande tout court. La médecine (générale et spécalisée) sera l’un de ces contextes, mais pas forcément le seul.

Un enjeu très important sera donc de voir dans quelle mesure on peut modéliser, c’est-à-dire décrire au moyen d’outils théorico-cliniques de la psychanalyse, la dynamique inconsciente rendue possible (mais aussi dissimulée ou oblitérée) par le contexte de soin en question. Dans quelle mesure (et à quelles conditions du côté de la théorie de la technique, c’est-à-dire de la pratique clinique) ce contexte peut-il fonctionner comme dispositif thérapeutique, même à l’occasion d’un échange unique – et potentiellement jusqu’à une demande de prise en charge ultérieure ?

Ce séminaire s’inscrira donc dans le champ de la modélisation des dispositifs thérapeutiques, et des recherches sur le type d’effets subjectivants que l’on peut produire à partir de contextes de soin où une demande de travail psychique n’est pas au premier plan (au niveau manifeste, en tout cas). La modélisation de ces effets est encore largement à effectuer, et constitue donc aussi un véritable enjeu de recherche.
Contact : putois@unistra.fr